3ème partie: Les effets

La puissance et la matière explosive de la bombe atomique la distinguent des explosifs traditionnels et ses effets la rendent bien plus dangereuse que toutes les autres bombes développées jusqu'alors. A l'impact de la bombe sur le sol, on distingue 4 effets dévastateurs majeurs:                                                                                                                                   

                                                           - les effets dû au dégagement thermique.

- les effets dû à l'onde de choc (se décompose être vents violents et irradiation).

- les effets d'irradiation.

- les effets sur l'envirronement

  

 

I-Les effets dû au dégagement thermique.

Dès les premières  secondes, l’énergie thermique est libérée dans l’atmosphère et transforme l’air en une boule de feu d’environ un kilomètre de diamètre, la température étant de plusieurs millions de degrés. Au sol, la température atteint plusieurs milliers de degrés sous le point d’impact. Dans un rayon de 1 km, tout est instantanément réduit en cendres jusqu’à 4 km de l’épicentre où les bâtiments et les êtres humains prennent feu spontanément ; les personnes situées dans un rayon de 8 km souffrent de brûlures au 3ème degré. Les yeux des personnes ayant assistées à l’explosion furent endommagés (destructions de la rétine,...).

Les rayonnements thermiques issues du dégagement thermique peuvent être à l'origine d'autres atteintes comme les chéloïdes: ce sont des boursouflures qui apparaissent au niveau des cicatrices guéries et qui gonflent anormalement ce qui provoque la déformation de la peau. Les chéloïdes  se développent chez 50 à 60% des personnes situées à moins de 2 km de l'explosion. Au niveau environnemental, la chaleur est à l'origine de départ d'incendies notamment sur Hiroshima où les conditions y était propice pour déclencher partout de nombreux brasiers sur de larges zones.

  

 II-Les effets de l'onde de choc (vents et irradiation)

 Dans un premier temps, l'onde de choc provoque un déplacement important et rapide de l'air environnant, exerçant ainsi une contrainte (pression) sur les objets alentours ravageant et entrainant la destruction de tous les bâtiments et des vitres jusqu'à 5 km de l'épicentre. L'onde de choc est généralement accompagné de vents violents qui transportent des débris ce qui neutralisent l'intervention des secours. La vitesse de ces vents peut atteindre jusqu'à 500km/h ce qui provoquent des lésions des tympans (à partir de 250km/h) et des lésions au niveau pulmonaires (1000km/h). A Hiroshima, la destruction est telle que 85% des bâtiments situés à moins de 3 km de l'épicentre ont été détruis généralement à cause des séismes qui accompagne les vents violents.

 III- Les effets d'irradiation

 Définition: l'irradiation est la conséquence directe de l'exposition externe d'un corps (inerte ou vivant) à des rayonnements ionisants (R.I.) à la suite d'une explosion nucléaire.

L´irradiation est accompagnée de divers effets secondaires comme l´affaiblissement du système immunitaire, la perte de cheveux, les hémorragies sous-cutanées etc., mais les plus importants restent les cancers et les leucémies.Au début dès années 1960, la fréquence des cancers commence à augmenter avec en particulier les leucémies, les cancers de la thyroïde, du poumon, de la poitrine, et ceux des glandes salivaires. 

Définition: la leucémie est une maladie grave des cellules du sang. Le terme " leucémie " signifie "sang blanc" : ce cancer , couramment appelé "cancer du sang", est caractérisé par une forte augmentation du nombre de leucocytes .

Cancers & Organes atteints dû à l'irradiation (en %) :

  • Sang = 15 %
  • Voies d'entrées de l'organisme = 13,5 %
  • Poumons = 13 %
  • Voies digestives = 12,5 %
  • Prostate = 12 %
  • Peau = 7 %
  • Vessie = 6 %
  • Testicules = 3 %
  • Thyroïde = 3 %
  • Cerveau = 2 %               

 Les effets de la radioactivité ne s'arrêtent pas là, en effet on peut observé des effets sur le phénotype comme des nausées, vomissements, diarrhée, immunodépression, perte des cheveux, hémorragie ou encore la mort ; des effets sur la femme enceinte qui doit avorter mort du bébé ou bien des effets sur le bébé qui sera atteint de retard de croissance mental ou de malformation (non héréditaire).Les effets retardés des radiations sont souvent la mort des cellules de soutien, qui entraîne alors une fibrose atrophique, les tissus irradiés deviennent alors fibreux et diminuent en volume. L'irradiation des gonades (cellules sexuelles) entraîne une infertilité. L'irradiation de l'oeil peut entraîner le développement d'une cataracte. La cataracte est l'opacification du cristallin, lentille convergente située à l'intérieur de l'oeil. Cette cataracte se développe une à plusieurs années après l'exposition. L'irradiation de l'oeil peut aussi entraîner une kératite, inflammation concernant la cornée (la partie antérieure transparente du globe oculaire).

Les effets lorsque l'organisme est exposé à des radiations en dose élevée pendant un temps court sont une suite de syndromes connu sous le nom de syndrome d'irradiation aigüe. Ce syndrome n'apparaît que lorsque l'irradiation est aigüe, c'est à dire intense, et concerne le corps entier. Ce syndrome d'irradiation aigüe peut être divisé en trois phase : Prodrome
Elle est caractérisée par des vomissements, de la diarrhée, de la nausée,.../
Latente
On observe une régression ou une disparition des symptômes
/les symptômes réapparaissent ce qui entraine la mort.

IV-les effets sur le climat.

La bombe atomique pour causer des effets importants sur le climat doit délivrer une quantité d'énergie supérieur ou égale à 30kt de TNT. En effet à partir de ce stade des débris constitués de fines particules arrivent à passer la tropopause (limite entre la troposphère et la stratosphère) et à pénétrer dans la stratosphère. Là est le problème, selon de nombreuses hypothèses ces particules vont crée une sorte d'écran de fumée et de poussières qui va obscurcir la Terre et nuire au bon fonctionnement de la couche d'ozone. La terre plongé dans l'obscurité, privée de la majorité des rayons solaires va voir apparaître un climat glacial ce qui détériorera encore plus l'environnement tels que les plantes et les coraux qui n'auront déjà plus de lumières ce qui leur est nécessaire pour se développer. Ce type de climat est appelé l'hivers nucléaire.

 


 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site